CBD Thérapeutique : les expériences repoussées à 2021

Le CBD thérapeutique appelé aussi cannabis à visée thérapeutique a fait l’objet de débat en politique et en médecine. Mais, depuis quelques mois, l’Assemblée Nationale a donné son accord pour mener une expérimentation inédite en France. Pour la première fois, l’expérience du CBD thérapeutique sera utilisée pour les douleurs qui résistent aux antalgiques et devrait commencer au plus tard en janvier 2021 en raison du Covid-19.

 

Depuis 2018, la Direction générale de la santé (DGS) et l’ANSM sont pleinement engagés dans la mise en place de l’expérimentation de l’usage médical du cannabis en France. Néanmoins, en raison du Covid-19 les autorités de santé ont été mobilisées sur la gestion de l’épidémie. Initialement prévue en septembre 2020, l’expérimentation de l’usage médical du CBD sera reportée en janvier 2021 maximum comme indiqué dans le communiqué du 3 juin du ministère de la Santé. La phase d’expérimentation devrait durer deux ans pendant lequel les travaux du comité pluridisciplinaire scientifique seront poursuivis pour consolider les différentes actions telles que les critères d’inclusion et de non-inclusion des patients, la conception du registre national électronique de suivi des patients inclus dans l’expérimentation, le cahier des charges permettant la sélection des futurs fournisseurs et les distributeurs des médicaments, l’élaboration de la plateforme de formation des professionnels de santé, et enfin de définir la liste des centres experts volontaires qui incluront les patients dans l’expérimentation.

CBD Thérapeutique

Qu’est-ce que le CBD thérapeutique ?

Le CBD thérapeutique ne consiste pas à fumer pour le plaisir et se détendre sinon il s’agirait de CBD récréatif. Au contraire, son usage est destiné à des patients atteints uniquement de maladies lourdes dont les traitements médicamenteux de suffisent plus. Pour mieux comprendre, le CBD thérapeutique est une association de molécules dans une indication précise : on retrouve le CBD, dit cannabidiol, utilisé pour ses vertus non psychoactives et son action relaxante et le THC, tétrahydrocannabinol, mais présent à très faible dose.

 

Qui peut bénéficier de ce traitement ?

Près de 3000 personnes atteintes de maladies graves pourront consommer du CBD sous forme d’huile ou de fleurs séchées. L’expérimentation sera menée dans plusieurs centres hospitaliers en France. Selon le Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST), mis en place par l’ANSM, l’usage du CBD à visée médicale est pertinent pour « les patients dans certaines situations cliniques et en cas de soulagement insuffisant ou d’une mauvaise tolérance des thérapeutiques accessibles, qu’elles soient ou non médicamenteuses » selon le dossier de l’ANSM du Cannabis à usage médical.

 

Le CBD thérapeutique peut être indiqué pour des patients souffrants de douleurs chroniques résistantes aux thérapies accessibles. Il est également prescrit pour traiter les maladies neurologiques comme la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ainsi que certaines formes d’épilepsie sévères. Enfin, le CBD thérapeutique peut être également prescrit à des patients en soin palliatif dans la prise en charge du cancer.

Il est tout de même important de rajouter que le CBD vient en complément d’un autre traitement pour améliorer la qualité de vie du patient.

 

Comment se déroule l’expérimentation ?

Cette expérimentation est extrêmement encadrée. Sur deux ans, il y a six mois de mise en place, six mois d’inclusion des patients, six mois de suivi et six mois d’analyse des données. À la fin de l’expérience, le CSST se réunit pour rédiger un rapport définitif sur les effets du CBD médical et de la faisabilité de la mise à disposition du CBD en France.

Les médecins spécialistes volontaires seront formés pour prescrire le traitement de CBD thérapeutique adapté à chaque patient. Pour obtenir le traitement, les patientes devront se rendre dans une pharmacie hospitalière le temps de l’expérimentation.