CBD et conduite : faut-il prendre le volant après avoir consommé du CBD ?

Concernant le cannabis au volant, la réponse est une évidence : non, il ne faut pas prendre la route après avoir consommé du THC. Le THC affecte le jugement, la coordination motrice et le temps de réaction de ceux qui en consomment.

Il y a toutefois une nuance très forte à garder à l’esprit pour le CBD. Ce cannabinoïde est vendu légalement en France sous certaines formes et différents dosages strictement contrôlés. Ses effets sont légers, apaisants et sans perte de concentration. Contrairement aux médicaments, on ne retrouve aucun pictogramme indiquant un risque au volant sur les sachets de fleurs de CBD ou les compléments alimentaires enrichis en cannabidiol.

Alors, est-il dangereux de conduire après avoir consommé du CBD ? Que dit la loi concernant le CBD au volant et quels sont les risques encourus si vous conduisez après une consommation de CBD ? Nous répondons à toutes vos interrogations dans cet article !

LE LAB SHOP Blog CBD et conduite

Le CBD, la nouvelle substance en vogue

Le CBD, comme le THC, est un cannabinoïde, c’est-à-dire qu’il est un composant du plant de chanvre. Seule différence très importante, le CBD, contrairement au THC, n’induit pas d’effet psychoactif.

Le cannabidiol est une substance légale avec un grand potentiel thérapeutique ! Plusieurs pays, comme le Canada ou les États-Unis, prescrivent le CBD pour certaines maladies chroniques qu’elles soient physiques ou mentales comme :

  •       Le stress,
  •       L’anxiété,
  •       Les douleurs musculaires,
  •       Certains types de cancers,
  •       Les troubles du sommeil.

En France, il est aujourd’hui relativement simple de se procurer du CBD : vous pouvez en trouver dans des boutiques spécialisées comme le Lab Shop.

Est-ce que je peux conduire avec du CBD ?

Même si le CBD ne présente pas des effets secondaires qui affectent le jugement, la coordination et la concentration comme son cousin le cannabis, nous vous déconseillons de conduire votre voiture après en avoir consommé. Le cannabidiol agit sur le cerveau en provoquant un effet de relaxation donc dans certains cas vous pouvez ressentir une forme de somnolence. Le CBD est en effet souvent considéré comme la solution pour bien dormir.

Le cannabidiol au volant présente donc un risque, notamment en cas de fatigue ! Pour cette raison, il convient d’adopter les bons gestes si vous n’avez pas d’autre option que celle de conduire après d’avoir utilisé du CBD, par exemple prêter son volant à une personne tierce qui n’en a pas consommé ou dormir sur place avant de rentrer chez vous.

Si vous êtes un consommateur régulier de CBD, vous devez absolument vous procurer des produits de bonne qualité avec une concentration en THC strictement contrôlée sous le seuil légal de 0,2%. Cela vous permettra de mieux anticiper les effets du CBD sur votre corps et d’éviter une possible amende en cas de dépistage.

Si vous conduisez régulièrement, nous vous recommandons de faire attention aux doses que vous consommez : choisir des doses faibles et des intensités légères en CBD vous permettra de limiter les effets secondaires potentiellement dangereux pour la sécurité routière.

Afin d’éviter tout excès, les boutiques et e-shop plafonnent d’ailleurs la quantité maximale de CBD que vous pouvez acheter.

Ce que dit la loi concernant le CBD 

Commençons par le cadre général. Selon la législation actuelle, en France, la commercialisation des produits contenant du CBD est légale si ces derniers respectent un taux de THC de 0% à 0,2%. Néanmoins, selon le Code de la route il est interdit de conduire sous l’influence des substances illicites dont fait partie le THC, même en quantités infimes.

Le CBD est-il détectable au test salivaire ?

Quand vous consommez du CBD, des traces du THC sont présentes dans votre sang et votre salive. Si vous êtes soumis à un contrôle de police et que vous êtes amené à passer un test salivaire, vous risquez donc d’être positif au test et de subir une amende.

Si le test salivaire au THC est positif, un second test sous assistance médicale sera mené. Ce dernier est un prélèvement sanguin qui permet de déterminer avec précision la concentration de substances psychotropes dans le sang. Ce deuxième test sert aussi à éviter les faux positifs.

Dans le cas d’un test positif au cannabis, vous êtes passible de :

  • 2 ans d’emprisonnement,
  • Un retrait de 6 points sur votre permis de conduire,
  • Une amende de 4500 €.

A-t-on le droit de posséder du CBD dans son véhicule ?

La possession de CBD légal dans vos poches ou dans l’habitacle de votre voiture est tout à fait légale aux yeux des forces de l’ordre et de la loi.

Pourquoi le cannabis est-il interdit au volant ?

Bien évidemment, il est strictement interdit par le Code de la route de conduire après avoir consommé du THC ou du cannabis illégal : en 2019, en France, près de 23% des accidents mortels ont été causés par une consommation de stupéfiants.

En effet, le cannabis entraîne :

  • Une baisse de la vigilance,
  • Une baisse de la coordination,
  • Un allongement du temps de réaction,
  • Une diminution des facultés visuelles et auditives.

Chaque année, ces effets psychotropes engendrent des accidents très graves, voire mortels. Le CBD ne contient qu’une dose infime de THC, mais pour la santé de tous, il ne faut tout simplement pas consommer de produits à base de chanvre avant de prendre la route.

Nous rappelons que conduire sous l’emprise de stupéfiants illégaux constitue un délit puni par la loi française et un danger pour vous, comme pour les autres usagers.

Que risque-t-on en cas de test de dépistage positif ?

La conduite après consommation de CBD n’est pas sans risque aux yeux de la loi. En cas de dépistage positif au THC, vous pouvez tout simplement perdre votre permis de conduire ou devoir suivre un stage de sensibilisation pour récupérer vos 6 points.

Combien de temps peut-on conduire après avoir consommé du CBD ?

La faible quantité de THC présente dans le CBD (inférieur à 0,2%) se dissipe en général 6 heures après consommation. Il est donc recommandé d’attendre au moins 6 heures ou une nuit complète avant de conduire à nouveau.

Ainsi, si vous devez vous déplacer en voiture ou à moto en journée, nous vous conseillons d’attendre le soir pour consommer votre CBD légal thérapeutique.

Comme nous l’avons vu, consommer du CBD ne représente pas un danger extrême pour la conduite. Néanmoins, selon la quantité et la qualité du CBD consommé, certains effets secondaires peuvent provoquer de la somnolence et donc diminuer la vigilance au volant.

Il est donc fortement déconseillé de prendre la route après avoir consommé du CBD.